La mort n’est rien

La mort n’est rien

La mort n’est rien,
je suis seulement passé, dans la pièce à côté.

Je suis moi. Vous êtes vous.
Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.

Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.
N’employez pas un ton différent,
ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Priez, souriez,
pensez à moi,
priez pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison
comme il l’a toujours été,
sans emphase d’aucune sorte,
sans une trace d’ombre.

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de vos pensées,
simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.

Canon Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d’un extrait de “The King of Terrors“, sermon sur la mort 1910
Quelquefois attribué à Charles Péguy, d’après un texte de Saint Augustin

  • Vues2774
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Larsenbac 5 ans Il y a

    Merci à JePoNouvo de mettre des vignettes sous les publications… 🙂
    Ainsi je viens d’apercevoir ce très beau texte, que j’avais eu l’occasion de lire sur la tombe d’un être Très Cher.
    Une façon de se quitter en Paix.

    Un texte resté enfoui 1 mois !

    L@rs

  2. Adienog 4 ans Il y a

    Un très beau texte, merci de me le faire découvrir.

    Adienog.

  3. M Wolff 4 ans Il y a

    C’est le hasard qui m’a permis de lire ce très beau texte (grâce aux vignettes sous
    les publications en effet Léo) comme on se retrouve 🙂

    Joli partage, merci !

    M-Wolff

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id felis ipsum elit. Aliquam leo efficitur.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?