LA MÉLANCOLIE

A la tombée du soir, en ce mois de novembre,
De tristes souvenirs encombrent son armoire,
L’alcool et les calmants servent de moratoire,
Il sent le désespoir s’immiscer dans sa chambre,

Et dans son désarroi, il s’agite et se cambre,
Les souvenirs passés de sa plus belle histoire,
Ont comme un goût amer du fond de sa mémoire,
Il veut sauter le pas, que son corps se démembre…

Le dégoût de la vie l’emporte sur le reste,
Plus rien ne le ravit, il souffre sans conteste,
D’un mal bien plus profond pour qu’il pense au suicide…

Tous ceux qu’il a aimé, sont partis les premiers,
Il lui reste ses yeux, pour pouvoir les pleurer,
ou bien pour oublier… un petit peu d’acide…

05 novembre 2018

  • Vues1764
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

efficitur. non Curabitur Donec pulvinar ut

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account