La Malienne

Elle était dans un bel hôtel de Bamako avec un grand jardin,

Une grande piscine insolente aux yeux de ses petites mains,

Elle obéissait aux caprices de dignitaires étrangers,

Le gérant de cet établissement est aussi employé,

 

Son salaire de ménagère finance la nourriture et les charges,

Mais devant une clientèle européene et aussi bien parée,

Une “gente” masculine qui pense la toucher à coups de billets,

Elle se demande comment son peuple fut déshérité

 

Il y avait des vols faute de jalousie et misère,

Et quand on ne peut pas payer le médecin,

Les laboratoires essaye sur vous des traitements,

Mais on ne vous parles pas d’effets secondaires,

 

Car il y a bien des puissances derrière ces sombres “traffics”,

Sur le labeur des pauvres et sur les richesses de l’Afrique,

 

David,

 

  • Vues1333
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. Ecriveurvain 3 ans Il y a

    C’est durement beau, ces mots qui dansent… Merci!

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero at id adipiscing Donec sed

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account