La légende tout court

La légende tout court

Cela va, quand soudain le destin se dessine,
Sans augure, ou tarot, ou boule de cristal,
Du dépaysement d’une odeur de santal
Au parfum familier qu’exhale une glycine…

Oui je sais, c’est fleur bleue et bien loin d’un Racine,
Des grands mots d’un Hugo, qui du sort parental,
Entre le Cro-Magnon et le Neandertal,
Put choisir pour Caïn et sa race assassine.

Ô Sainte Iphigénie exclus moi si je mens,
Des siècles la légende est pleine de tourments,
Mythologie et Bible ont troublé notre Histoire,

Où commence le rêve, où contempler le vrai,
Les beautés de Lascaux ont depuis eu leur gloire…
Si j’en perds mon credo, je le retrouverai.

 

  • Vues1312
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut dictum elementum ut justo quis tempus id, consequat. porta. mattis facilisis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?