La leçon commençait bien

Près d’un chêne étonné, une vieille branche de sapin
apprenait aux roseaux les dangers des tempêtes.
Le charme était ému.
Le roseau peut plier, leur dit-il à la fin,
mais s’il a manqué d’eau, il arrive qu’il se pète.
Le charme était rompu.

Des larmes de pluie glissent en douceur sur les vieilles branches qui se gondolent,
puis dans le sol creusent des rigoles, font le bonheur des saules pleureurs.

  • Vues1783
  • Aime0
  • Évaluations12345
6 Commentaires
  1. Typique 2 années Il y a

    C’est une légende magnifique et qui dit bien plus qu’il n’y parait.
    Merci de nous l’avoir donné à lire.

  2. Zaza_Dabord 2 années Il y a

    Une bien jolie leçon pleine de charme 🙂

  3. Mireille Masson 2 années Il y a

    Oohhhh, Jean-Pierre, c’est excellent ! Vraiment !
    Oui, je me suis régalée à tes petits écrits si mignons, futés, frais, légers !
    Et alors, si tu n’es plus là, hé bien, je te dis : belle route à toi, dans le meilleur de la vie.
    Bises.

  4. morwann 2 années Il y a

    Les bons contes font les bonzaï mis.

  5. Gabrielle 2 années Il y a

    jolie leçon mon ami, j’aime beaucoup

    @micalement
    V****

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

nunc libero ut ipsum velit, leo