LA FRANGE DU JOUR

LA FRANGE des JOURS

La tombée de la nuit est la frange du jour

Voile ajouré qui , sans occulter l’ amour

Le laisse timidement apparaitre

Parfum avant-coureur d’une flleur à naître !

Alcôve géante fermée sur nos plaisirs

Réceptacle de nos plus secrets désirs

Voile de pudeur qui masque nos ébats

Cadeau de la nature, repos de nos combats !

Arêne ou ring, l’un de l’autre, miroir

Témoin des défaites comme des victoires

Des frasques et des fiascos, pourtant nombreux

Qu’on oublie dès le petit matin frileux !

Qu’elle soit d’ébène ou nuit de clair de lune

Elle est une accalmie à nos tempêtes diurnes

Un laisser-aller semblable à un médecin

Qui nous réhabiliterait en un tour de main !

Indispensable divan où on s’abandonne

D’autant plus que dévêtu, nul ne fanfaronne

La vérité triomphe en sa nudité

Empêche-t-on un diamant de briller !

 

 

  • Vues1426
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Pooete 4 ans Il y a

    Bsr Oriane,
    joli poème,
    j’aime beaucoup ce vers:
    “La tombée de la nuit est la frange du jour”.

    • Auteur
      Oriane 4 ans Il y a

      Pardonnez-moi pooète, ce retard conséquent pour vous remercier….

      Je suis encore dans le tâtonnement en ce qui concerne ce site !!!!
      Mais je vous sais gré de m’avoir lue et commentée…

      Au plaisir
      Oriane

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

eget in suscipit tempus elementum Aliquam Aenean venenatis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?