La fleur et l’oiseau entrelacés

La fleur et l’oiseau entrelacés

En vol petit oiseau tu brulais le soleil
Tes plumes sur Pluton projetaient de la pluie
C’était un rêve encor s’il faisait encor nuit
Et tu chantes des chants qui dans le cœur sommeillent

Mon dieu que je t’aimais

Tu parsèmes le vent d’une trace vermeille
Et c’est tout l’Univers alors qui te poursuit
Quand à tout tu fais face et rien ne te détruit
Petit oiseau vainqueur aux ailes des merveilles

Mon dieu que je t’aimais

C’est une fleur poussée sur un terreau d’espoir
Qui s’ensommeillait là en attendant son heure
Avançant vers le ciel ses grands pétales noirs

Mon dieu que je t’aimais

Quand la fleur et l’oiseau se sont entrelacés
Je suis né j’en suis sûr de toutes mes couleurs
Et mon âme et mon cœur se sont entrebercés

Mon dieu que je t’aimais

  • Vues2424
  • Aime1
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. z 3 ans Il y a

    Il y a de la douceur, de la candeur de la poésie et tout ça porte merveilleusement, je trouve, l’émotion…
    Un coup de cœur particulier pour le dernier tercet.
    Bravo et merci pour ce touchant moment, Typique
    Zoé

  2. Gilles LORPIN 3 ans Il y a

    Très jolie poésie qui nous est contée

    Bien amicalement
    LGilles

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elit. risus. vulputate, ultricies felis venenatis sed fringilla porta. Praesent et,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?