Je n’irai plus chercher au fond de ton esprit
Ces choses qui assènent, ces chaos dans la lie
La vie est bien trop belle pour y gâcher les nuits
Par de tristes poèmes au matins démolis
Vois l’éveil au soleil plutôt que sous la pluie

Je n’irai plus fouiller au fond de ton esprit
Le héraut que tu quêtes, celui-là qui te fuit
J’ai trop pleuré l’absence et parfois le mépris
Je pense, n’a d’importance que lorsqu’on oublie
J’ai trop cherché, je pense, et je me suis détruit

Je n’irai plus sonder les profondeurs du cœur
L’amour n’a pas sa place quand de si peu d’ardeur
Il montre le chemin des vaisseaux de la peur
Dans la tempête éclatent les terribles malheurs
Qui jettent sur la grève le tout petit pêcheur

Je n’irai plus quérir les désirs inavoués
Quel craintif je suis, quel lâche je fais
Et je reste enfermé dans ma grotte caché
La vaillance en errance d’un être bien rangé
Il faut donc raisonner et casser la faïence

Saisir toutes les chances d’une vrai liberté

Celles qui dictent la fin de toutes mes pensées

  • Vues1061
  • Évaluations12345
2 Commentaires
  1. Jeanlegentil 3 mois Il y a

    Bravo Michel encore un joli poème

  2. Auteur
    michel 3 mois Il y a

    merci p’tit jean pour ton esprit

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dolor. accumsan diam Aenean tristique ut efficitur. ultricies facilisis justo et,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account