Saint-Valentin Amazon

LA FILLETTE PERDU (Conte pour enfant) et adulte

LA FILLETTE PERDU (Conte pour enfant) et adulte

 

Un jour dans une campagne éloignée

Vivait une fillette qui n’avait que 6 ans

Elle venait de commencer l’école

Elle devait traverser un boisé d’un kilomètre

Ses parents l’accompagnaient à l’école

Un jour les parents avait un rendez-vous

Et ce rendez-vous était dans une autre direction

Alors ils demandèrent à la fillette si

Elle pouvait se rendre à l’école seule

Elle répondit oui je peux le faire

Elle partie de bonheur le matin

On était en automne et les feuilles tombaient

La fillette jouait en s’en allant dans ces feuilles mortes

Tout à coup surgit un loup qui grognait

La fillette pris un gourdin et poursuivi le loup

Le loup étant seule s’enfuit a toute vitesse

Mais la fillette ne trouvait plus son chemin

Elle marcha et marcha jusqu’à l’épuisement

Elle se coucha près d’un grand arbre et s’endormie

Un bucheron qui passa par là la vit

Se demandant ce qu’elle faisait seule a son âge

Il la prit dans ses bras et l’emmena à son camp

La coucha dans son lit et la laissa dormir

A son camp il n’y avait pas de téléphone

A son réveil il lui demanda son nom et d’où elle venait

Mais le bucheron n’en connaissait pas l’endroit

Il faisait trop noir pour aller à la ville

Pendant ce temps les parents inquiet de ne pas

La voir revenir de son école lança un avis de recherche

Les heures passèrent et la nuit était venue

Les recherche arrêtèrent vu la noirceur

Les parents étaient en sanglot inquiets

Le père marchait de long en large sans arrêt

La mère assise à la table sanglotait

Se demandant si elle ne fut pas enlevée

Car les disparitions d’enfants il y en a trop

Ils regrettèrent amèrement de l’avoir laissé aller seule

Ils durent passer la nuit debout ne parvenant pas à dormir

Le lendemain le bucheron prit le chemin de la ville

Il alla chez la police amener la fillette

Leur expliquant ce qui s’était passé

Aussitôt ils téléphonèrent aux parents

Faut imaginer la joie des parents qui remerciaient le ciel

Ils avaient tellement craint pour sa vie

Ils allèrent à la police la récupérer

Ils la prirent dans leurs bras en pleurant de joie

Ils promirent de ne plus la laisser aller seule

Ils avaient eu une grande leçon

Tout es bien qui fini bien

 

Écrit par Jean (algercat)

 

P.S.

 

Il y a un temps pour penser en adulte

Mais aussi un temps pour laisser sortir l’enfant qui est en nous

Ceux qui ne le peuvent vieillissent vite

 

  • Vues1096
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

mattis eleifend vel, ut elementum vulputate, Donec dolor id

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account