LA FALAISE

LA FALAISE

Je suis en haut de la falaise
et je ferme les yeux
Le vide m’attire comme un malaise
pourtant le ciel est si bleu…

J’ai envie de sauter
les vagues de la mer chantent
je voudrais m’envoler
m’assoir sur le même nuage que tu enchantes

Je regarde l’eau parfois
et je sombre dans son univers froid
Comme j’ai tant besoin de toi ma fée
m’empêcher de me détruire et de tomber

La falaise s’écroule et je regarde ces pierres
Comment éteindre ce feu de colère
qui brûle en moi indéfiniment
et qui me bouffe sournoisement…

Je sens mon cœur chavirer
La douleur engloutie toutes mes pensées
je m’approche encore plus du gouffre
le jour va bientôt décliner…

Je suis de nouveau là
me posant mille question
Je saute oui ou non ?
Et je m’en retourne sur la voie…

Ce ne sera pas encore ce soir
que la mort m’emportera
Peut-être demain matin on verra
Tous mes comprimés avalés de désespoir…

Je reviendrais sur le haut de la colline
pour essayer de te
voir de près ma fée
Te revoir mon enfant si belle si divine
et enfin te retrouver…

Pour oublier ma douleur inconsolable
Sauter dans le vide pour ne plus agoniser
Être égoïste… enfin m’isoler
le destin me donnant cette souffrance insurmontable

Me voilà de nouveau sur la falaise
Ce triste soir du six juillet deux mille treize
me hante et l’eau m’appelle encore ce soir
Je ne supporte plus ce désespoir…

Si vous lisez ce texte là
c’est que je suis encore comme une zombie
à moitié vivante à moitié morte aussi
ça ma fée ne veut pas encore de moi…

  • Vues2215
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

in massa Donec ipsum et, id nunc adipiscing

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?