La complainte des Amours perdus

La complainte des Amours perdus,

Dans ce grand Silence assourdissant
Passent et s’égrènent les secondes
A l’Orée des rêves des espoirs.

Face à un tel feu incandescent,
S’offre l’abîme de ce Monde
A la lisière du Désespoir.

Les choix éternels et moribonds
Parcourent nos univers de pluie
A la tristitude enlacée.

Vont et viennent à l’unisson
Laissant apparaitre les folies
Les éphémères choix meurtriés.

La complainte des Amours perdus
Effleure les esprits fatigués
Cherchant cette évasion à tous prix.

La flamme vivante de la vertu
Au Soleil vif de cet écorché,
Court au-devant des intempéries.

Le dimanche 16 juillet 2017

Basile Béranger Chaleil

  • Vues1779
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

velit, leo. ultricies Lorem accumsan mattis libero diam risus

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account