La berceuse d’un coeur

Entendre ta voix suffit à m’apaiser,
Mais en ton absence, mon cœur s’immole,
S’immole et s’enferme.

Chaque nuit qui passe, je fais ce cauchemar,
Ce rêve où tu m’es absente,
Ce rêve où rien n’est présent.

Lorsque de ma vue, tu t’effaces,
Tu emportes mes merveilles,
Et des rayons de sommeil.

Echangé avec toi des paroles futiles,
Même si elles sont aux frontières de l’audible.
Je les boirai et m’en imbiberai.

T’apercevoir, dans un coin de mon regard,
Est comme une douce mélodie sans fin
Dont la symphonie ranime mes rêves…

Cet orchestre qui éveille mes desseins,
C’est la berceuse d’un cœur,
C’est la berceuse de mon cœur.

Le Colibri

  • Vues1193
  • Aime0
  • Évaluations12345
1 Commentaire
  1. Ecriveurvain 3 années Il y a

    Pas mal du tout celui-ci! Merci
    J’aime ce côté frais et gouleyant, gourmand.
    Bruno

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

sit adipiscing risus. leo at consectetur facilisis elit.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account