Joueur de cœur

L’espoir m’était réapparu en un regard.

J’y ai cru de tout mon être, dans mon conscient

Et surtout dans mon inconscient : mon œuvre d’art

 

Au plus profond de moi, de mon cœur, de mon âme,

Tu m’as appartenu quelques sublimes instants,

Tu m’as tenu le temps d’un bref regard de flamme.

 

Je planais lorsque ta main s’est posée sur moi,

Tu me tenais encore et tu le savais bien.

Tu en as joué pour détruire ma joie.

 

Je ne suis pas assez facile à ton goût,

Alors la première venue te suffit

Pour remplacer, mon art et mon amour sur tout.

  • Vues1358
  • Évaluations12345
1 Commentaire
  1. Paule 1 mois Il y a

    Bonsoir Petite Poète Rouge,

    Mes vers préférés
    Tu m’as appartenu quelques sublimes instants,
    Tu m’as tenu le temps d’un bref regard de flamme.

    Merci pour ce moment poétique

    Belle nuit

    Paule

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero ipsum libero. tristique Aliquam nec mattis non id risus ut

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account