J’habite ton regard

Mon amour garde en toi la jeunesse du cœur
Tu m’apportes la soif que parfume la rose
Ce plaisir sirupeux, qui fait croire au bonheur
Et je tremble en songeant à ta dentelle rose

Il flotte sur mon âme un sortilège blond
Ton teint a le reflet d’une tendre azalée
Comme un poème épique il ceint d’or ton front
Et saupoudre de fleurs l’écrin de ma pensée

Afin qu’un si grand don ne puisse être perdu
Je m’acharne à cueillir chaque fruit de ta branche
J’effeuille tes bouquets d’un plaisir absolu
Sans oublier ton âme où fleurit la pervenche

Ta vie au fond de moi réanime l’été
Elle arpège ma plume en noyant d’hirondelles
Le ciel de mon esprit, mon ombreuse clarté
J’écoute en moi monter les voix intemporelles

Qui me disent d’aimer pareil à l’horizon
Epousant l’or du soir avant le crépuscule
Quand s’éblouit d’éther la flambante moisson
Dentelant le sous-bois que la nuit inocule

J’habite ton regard, j’habite tes doigts fins
Où la lumière accroche une frange d’étoiles
Ensemble nous aimons les pampres, les raisins
Le romantique amour, le baroque et les toiles

Au rythme de ces vers j’arrose tes lilas
En n’aimant qu’un jardin un peu comme Le nôtre
Tout ce qui n’est pas toi, ne m’intéresse pas
Mon destin t’appartient il est mort pour tout autre

  • Vues2001
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consectetur efficitur. odio Phasellus eleifend commodo vel, id, sed justo nunc Lorem

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?