Je resterai ferme sur ce point, écoutez-vous!

L’être humain dans un aplomb pornographique

Se cambre à la main mise d’une pseudo-société

Jouissant d’un tsunami de conneries hérétiques

Il en bave devant l’écran d’une illusoire satiété

 

Il y eut de beaux discours qui parlaient d’amour

Des gens qui sont morts pour avoir pensé fort

Que les sentiers boueux ne sont que tue-l ‘amour

Qu’il faut par la bravoure bien mériter sa mort

 

Aujourd’hui, je vous dis mes tendres enfants chéris

Rebellez-vous, faites les fous, ne suivez pas ma route

Saisissez vos idéaux, forgez-les en de sublimes rubis

Et cela même si égoïste, je vous imposais mes doutes

 

  • Vues1893
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

commodo venenatis tristique in accumsan Nullam sit Sed sed dolor. libero

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?