Je m’habille de noir

Je m’habille de noir

Aujourd’hui, pas envie de m’habiller, pas envie de me coiffer, pas envie de me maquiller, je m’habille de noir, le noir est ma couleur, le noir est la couleur de tous les deuils.
Aujourd’hui, je suis en deuil et mon sentiment dépasse la peur ou même la colère.
Je suis envahie par un sentiment de honte, la honte à mon humanité, je me sens toute petite, réduite, insignifiante devant tant de douleur, je pense à ces êtres humains qui profitaient d’un instant de magie , d’un instant de vie parmi d’autres, seuls ou en famille, qui se promenaient sur une des plus belles avenues du monde, à leur insouciance, à leur joie, à leur ignorance de l’ignominie, à leur humanité , tout simplement, qu’ils soient français, ou étrangers à la France, ils existent tous pour quelqu’un, ils ont un père, une mère, un mari, un ami, un enfant, une vie et la guerre en a décidé autrement car le monde est en guerre, je crois que c’est de cela dont il faut prendre conscience.
Aujourd’hui nous sommes tous en deuil et nous sommes tous concernés par cette guerre que nous n’avons pas choisie et sur laquelle nous n’avons pas de mot à dire, nous portons tous les stigmates de cette guerre, notre vie s’est habillée de noir et pas seulement pour les morts qui nous touchent de près, je suis en guerre pas seulement par ce que ma maison brule, mais la maison de mon voisin proche , de mon voisin moins proche, de mon voisin lointain brule aussi, même celui dont tout me sépare, la religion, la couleur, l’appartenance.
Aujourd’hui, le monde est un brasier géant et pour atténuer ce feu, il nous faut une conscience collective, une vision large, une réflexion globale, une perspective mondiale, sinon, nous restons les spectateurs ébahis de notre propre mort et des marionnettes catatoniques aux mains de machiavéliques marionnettistes qui n’en ont rien à faire de la vie, qui louent la mort, qui encouragent la guerre, qui siphonnent l’homme dans l’anéantissement, nous restons des spectateurs consentants malgré eux, de la finitude de l’homme” humain “tel que nous le concevons, nous sombrons dans la folie, dans la noirceur des cœurs , nos esprits plongent de jour en jour dans les ténèbres de la haine et du désamour.
C’est une mère avant tout, musulmane de tradition, arabo berbère de culture mais surtout française de vie, de choix et de cœur, actrice dans sa profession du paysage médical français, consciente de la valeur de la vie, qui prie en silence pour que cesse le règne de la déshumanitude et qui pleure sans larmes l’avenir de sa progéniture mais aussi l’avenir de toutes les progénitures du monde et des mauvaises graines qu’on plante chaque jour un peu plus dans leurs cœurs.

  • Vues2062
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. Ecriveurvain 3 ans Il y a

    Courage Lynda!
    Bises
    Bruno

  2. Florabateaumots 3 ans Il y a

    “Rassemblons-nous pour la construction de cybermausolées biographiques de notre vivant.
    Et gardons-nous l’espoir que nos cybermausolées éveillent la conscience des humanistes du monde entier.
    Intéressons-nous à l’héritage que nous allons laisser à nos enfants de par le monde !”
    Je garde en moi l’espoir qu’un jour pour vous le noir s’associe à la couleur de la royauté,
    la couleur de la noblesse du coeur, la teinte de la splendeur de l’humanité.

    Je sens beaucoup de douleur dans votre écrit. Pour certaines traditions le blanc est la couleur du deuil. La souffrance n’a pas de couleur. Le deuil porte la couleur de la blessure de l’âme. Chacun de nous porte la couleur de la délivrance,sur le chemin de la résilience. La planète est en situation crise, elle laisse des traces dans la vie des individus . Il y a ceux qui refusent d’y croire. Ils sont imperméables à la masse d’informations. Il y a ceux qui se posent des questions. Leurs interrogations cèdent à la colère face à l’absence de réponses.Il y a ceux qui ses perdent dans des négociations qui n’aboutissent jamais. Il y a ceux qui se morfondent dans une tristesse infinie, ce sont les incurables. Et puis il y a ceux qui prennent leurs destins en mains. Ils s’engagent dans l’action.
    Deuil officiel pour la planète.s’habiller en noir durant la quasi-totalité l’ existence de la Terre.La vision de la mort peut diverger selon les cultures et traditions .Dans le monde occidental, cette couleur est généralement le noir
    au Viêt Nam, en Corée du Sud ou en Inde et les pays arabes, c’est le blanc.
    au Japon, c’est le blanc et le noir.
    en Chine, c’est souvent le noir combiné au blanc. Selon la philosophie malgache, les mânes des défunts ne rejoignent définitivement le monde des ancêtres qu’après la corruption complète du corps, au bout d’une longue période pouvant durer des années, et après l’accomplissement de cérémonies appropriées. Le rituel consiste à déterrer les os des ancêtres, à les envelopper cérémonieusement dans des tissus frais (lamba) et à les promener en dansant autour de la tombe avant de les enterrer à nouveau. Les lambas des morts sont blancs.”Aujourd’hui nous sommes tous en deuil et nous sommes tous concernés par cette guerre que nous n’avons pas choisie et sur laquelle nous n’avons pas de mot à dire, nous portons tous les stigmates de cette guerre, notre vie s’est habillée de noir et pas seulement pour les morts”. Dans ma culture, selon nos traditions nos morts sont habillés de blanc. C’est bizarre mais La Maison France contient une richesse culturelle très complexe. En matière de culture l’aventure ne fait que commencer. Toutefois, de mon point de vue nous sommes tous initiés à la symbolisme de vos couleurs.
    “D’un instant de vie parmi d’autres, seuls ou en famille, qui se promenaient sur une des plus belles avenues du monde, à leur insouciance, à leur joie, à leur ignorance de l’ignominie, à leur humanité , tout simplement, qu’ils soient français, ou étrangers à la France, ils existent tous pour quelqu’un, ils ont un père, une mère, un mari, un ami, un enfant, une vie et la guerre en a décidé autrement car le monde est en guerre, je crois que c’est de cela dont il faut prendre conscience. Dans ma famille nous vivons au coeur des traditions de l’armée, nous palpons quotidiennement le deuil de l’humanité. Nos enfants sont engagés dans les intérêts de La Maison de France dans le monde. Ils sont toujours prêts de payer de leurs personnes pour défendre ses valeurs ici et là.
    Mon propre fils se prépare pour reprendre le flambeau transmis de génération en génération. S’engager pour défendre les intérêts de son pays est une option pour les uns, une passion pour les autres, une trahison pour d’autres. Nous sommes libre de nos choix et neutres dans nos jugements. Depuis la Nuit des Temps la planète est en deuil. Je veux bien croire à la Paix à la bonté de l’humanité. C’est une option utile à mon évolution.

    Merci pour la double trame sonore de votre écrit. L’individu en fusion avec la douleur du monde.
    Diaporama d’une planète à prendre soin.

  3. Florabateaumots 3 ans Il y a

    Le zébu présente un symbole fort à Madagascar – une figure de la vie et aussi de la mort. Evocation des sacrifices et des divers rituels fétichistes pratiqués dans l’île en même temps que l’on soit chrétien.

    https://www.youtube.com/watch?v=3AmsjY6-4MM

    La tribu des Blancs, vingtième tribu de Madagascar. Reportage empreinte d’humour.

    • Auteur
      lifesof 3 ans Il y a

      Merci Flora pour ces enseignements et vos commentaires hauts en couleur.
      Pour le reportage, je regarderai plus tard, je ne peux l’ouvrir pour l’instant.

      A bientôt

      Lynda

  4. hafid 3 ans Il y a

    Eh bien voilà qui dit et bien, Lynda.

    La douleur ressentie est très fort et la honte comme tu l’as si bien dit est là, pressente dans toute l’horreur d’hier soir à Nice.

    Pourtant, beaucoup ont parlé de ce phénomène qui se durcit ces derniers temps.D’autres continuent d’armer, de financer et de diriger ces hordes sanguinaires pour des intérêts bien occultes….

    Dommage, on aurait bien mieux de profiter de la vie , elle est tellement précieuse bien qu’elle soit courte.

    Bise

  5. Jean 3 ans Il y a

    Je suis à tes cotés Lynda

  6. Di Ame 3 ans Il y a

    Bonjour Lynda

    Un Lys blanc sur vos mots…
    Bien à vous

    Olivier

  7. faouzi 3 ans Il y a

    Sans oublier les gens qui passent tous les jours a cote de l’indigent et qui lui oppose un regard arrogant en lui disant : ” tu fais semblant”

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

mattis elit. venenatis mattis dolor efficitur. Donec vulputate, eget

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account