J’ai tant rêvé de vous

Si souvent, je vous ai désiré
De vos charmes, j’étais esclave.
Étais-je donc fou ou déchiré
Quand pour vous mon âme slave.
Laissait mon encre livrer l’amour.

Non vous n’étiez pas fou
Mais seulement amoureux
De mes doux atours
Et de mes yeux langoureux

Dans un pamphlet voluptueux
Où de vous je faisais muse du jour.
Mon encrier versait le soyeux
D’un mot, d’une tirade sensuelle.

Vos missives étaient remplies
De belles promesses
Mais mon corps sage
Ne voulait faire le voyage

Pour charmer vos yeux de déesse.
De vous séduire était la gestuelle
D’un désir d’une passion d’ivresse.

J’ai tant bu vos écrits
Rempli de savoureuses promesses
Mais je n’étais point en faiblesse
Même si de vous je rêvais la nuit

J’ai rêvé de vous, de nous amants.
A votre porte, j’ai laissé messages
Sur papier parfumé, d’un soupirant
Réclamant ces étreintes peu sages.

Il ne reste que de nous
Cet amour sage
Pour seul bagage
Mais le temps s’est ri de nous
Et sur nos visages
A laissé rides et ombrages.

IRIS 1950

duo ABYSSE – IRIS 1950

  • Vues1568
  • Aime0
  • Évaluations12345

7 Commentaires
  1. Cyranette 4 ans Il y a

    Ah ces rides qui s’écrivent aux douleurs du temps et des amours 🙂
    Joli partage 🙂

  2. Auteur
    IRIS1950 4 ans Il y a

    merci à toi Cyranette d’être passé. Bel après-midi. IRIS

  3. Jeanlegentil 4 ans Il y a

    Excellent poème bravo

  4. Auteur
    IRIS1950 4 ans Il y a

    Merci à vous Jean d’être passé sur ce duo. Belle fin d’après-midi. IRIS

  5. Jeanlegentil 4 ans Il y a

    Vous êtes belle en tout cas.

  6. missoledad 4 ans Il y a

    superbe poème ! chaque phrase nous emporte !

    Missoledad 😀

  7. Auteur
    IRIS1950 4 ans Il y a

    Merci à vous Missoledad. Belle et douce soirée. IRIS

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

fringilla dolor. mattis adipiscing ut ultricies

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?