Déesse du levant

Oh! femme de l’Asie au regard ourlé d’or
Sous l’arche de tes cils où le soleil flamboie
C’est l’âme du levant qui au grand jour s’éploie
Une plume d’oiseau prend tes yeux pour décor

D’une flamme sans fin ton front semble l’aurore
Ton teint Oriental m’hypnotise d’émoi
Ce charme reposant n’appartient qu’à toi
Cette œillade satin que le divin explore

Appose sur ma plume au creux d’un blanc lotus
Les flambeaux du Mékong, l’or des Bouddhas joufflus
Dans ce miroir solaire une grâce enchantée

Se consume d’encens effeuillant mon esprit
Par le don de l’amour mon rêve se poursuit
En goûtant la douceur au feu de l’orchidée

  • Vues1355
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut Donec luctus mattis ipsum mi, porta. lectus risus venenatis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?