INDIVISIBLES

INDIVISIBLES

Parce que tu nous as quittés maintenant, le vingt neuf juin exactement,
A deux jours de mes quarante six ans, juste un au revoir en suspend,
Ultime parcours sur la terre et sitôt tu rejoins les cieux, sans un mot !
Les enfants du présent, conjugués au passé, vraiment c’est trop idiot !

Cher Papa, affublé désormais d’un titre posthume,
Laisse en moi la douleur profonde des maux étouffés,
Et lorsque tu t’envoles déjà vers d’autres horizons
Ignorant de nous, et petits enfants aux racines volées
Tu sentiras te frôler, les lettres nuages: celles du Pardon
Cher Papa, auréolé, porte à présent un habit de lune.

Parce qu’il va falloir du temps, et bien des larmes en dedans,
Aujourd’hui égarées, dans un conte aux mille tourments,
Un grand chemin s’est effondré au détour de nos vies ; si tôt
Le Papa du passé, conjugué au présent, à bien réussi son saut !

Nathalie, ta fille qui t’aime.

  • Vues3109
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Personne 4 ans Il y a

    Douloureux la perte d’un papa, je vous souhaite beaucoup de courage à vous, (je viens de perdre mon frère le 13 juin 2017) et je sais ce que vous ressentez, mais votre papa restera toujours dans votre cœur.

    Amicalement
    Personne 😉

  2. caroline 4 ans Il y a

    un gros courage gros bisous

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

nec mi, Phasellus Donec Sed diam quis,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?