Illusion.

Libères ton collier de misère,
Et cesses d’accomplir ce ahan,
Regarde ce monde de mystère,
Homme libre tu es maintenant !

D’un murmure rauque il me dis,
Emparé d’une grande léthargie,
Arrête je ne suis point ton ami,
Laisse isolés mon esprit.

Homme de larme était-il,
Noir au yeux agacé,
Homme de cœur étais-il,
Pure à l’âme doré.

Mais qui est-il ? J’en n’ai point l’idée.

  • Vues1984
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. EnvoleMoi 4 ans Il y a

    un bon moment de lecture!!

    EM

  2. Georges IOANNITIS 5 mois Il y a

    On sent chez vous un gros effort d’écriture, malheureusement limité par une morne inspiration. Des propos larmoyants et racoleurs. Désolé 4 sous, rien d’émouvant dans ce récit. J’espère que je ne vous ai pas blessé, ma critique reste sensée et en cela elle ne peut être que bénéfique. Mes sincères salutations, à bientôt de vous lire sur un meilleur texte, j’espère. Georges.

    • Auteur
      Âme d'enfant. 5 mois Il y a

      Bonjour Georges,
      Merci davoir pris le temps de me lire. Vous ne me blessez pas du tout. Parce que:
      1) la critique est à prendre dans le bon comme dans le mauvais.
      Et
      2) je suis plutôt d’accord avec vous. J’avais quinze ans et j’aimais bien utiliser des mots oublier. Ce poème serait donc juste comme un collage.
      Au plaisir,
      Soraya

  3. Georges IOANNITIS 5 mois Il y a

    Chère Soraya, je vous prie de ne pas tenir compte de mon dernier commentaire, il s’adressait à un autre poème écrit par un autre auteur. Je ne suis encore familier avec ce site. MILLE EXCUSES. Georges.

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dapibus velit, Lorem commodo ut quis, commodo consectetur dolor.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account