Il vient,

Il vient l’heure où la musique vous parle de la mort
C’en est fini de ces notes qui chantaient l’âme
Bleue
Voilà qu’elles nous portent des nouvelles de l’ailleurs
Noir et vide
Ce sont les apparentes discordances de la vie qui s’en va
Et laisse nos plages nues de nous
Inutile de battre le cœur seul le silence profond répond
Qui remue les fils et les voix d’une force terrible
Insensée à nos sens.

  • Vues2212
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

leo Aliquam consequat. facilisis libero. Nullam Curabitur dolor

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?