Il porte un masque sur les yeux, yeux de cheval, l’œil gracieux
Il avance tel l’animal, marre d’être révérencieux
Partout se cache le vénal, chez l’homme cupide de ses voeux

Il porte un masque d’animal
De singe, de lupus ténébreux
Dans les montagnes, il se trimbale,
Avec son sac en peau d’chacal
Qu’il a tué de ses mains sales
Avec une arme, un silencieux

Quel belle étoile, vivre de peu quand son esprit est courageux
Il abandonne son arme à feu, la lance dans un torrent bleu
Il ne lui reste que son couteau, pour tuer l’ours des hauts-plateaux

Et maintenant en nouveau rival
Il défit la nature sauvage
Dans l’espoir d’être indépendant
De s’attendrir dans le voyage
Il porte un masque de diamants
La nature, dès lors à lui, jamais ne ment

  • Vues308
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2017 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

5facc9de01233badf9fa4e3106e214ad?????
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?