Il neige en mon esprit

Celui que n’émeut point, aux pages d’un cahier
Le romantique bijou d’une encre violette
Et reste indiffèrent au charme d’un plumier,
Celui-là ne saura comprendre ma requête,

Chers anges de mon cœur, soleil de mes hivers,
Vous gardez le parfum des petits pots de colle
Comme il est loin le temps relaté par ces vers,
Il neige en mon esprit la candeur de l’école,

Pays mélancolique, automne intime et doux
Ton livre aux souvenirs m’ouvre sa couverture,
En préface un enfant, aux travers d’arbres roux,
S’en va dans le matin, découvrant l’aventure,

Parfois une colchique accroche son regard,
Un bouquet de fusain cueilli avant la classe
Où un vieux nid de geai, lui cause du retard,
Chaque plaisir se paie au prix fort de l’audace.

A l’est le vieil archer décoche ses traits d’or
Et chasse le brouillard des ramures vermeilles,
Parmi toutes les voix le merle clame encor,
La douceur du moment, que fardent les abeilles,

Sur le pupitre en chêne, un cortège divin,
Porte-plume, encrier et l’authentique ardoise,
Devant le professeur le cœur est au chagrin,
Mais avec de l’amour,tout enfant s’apprivoise,

Au retour de l’école il fallait tous les soirs
Retrouver le foyer, après quelques tartines,
Il est l’heure déjà de faire ses devoirs
Puis une fois fini , j’allais voir mes voisines.

Tandis que dans le bois s’éteint le son du cor,
Qui donc peut oublier l’arôme d’une pomme,
Le long manteau doré des blés de messidor
Et le froid aigle blanc que le printemps assomme,

A présent le passé tout comme un encensoir
Alimente mon âme, ainsi sans prendre garde
Je retrouve en rêvant l’écrin de mon terroir,
Je redeviens l’enfant,que sa mère regarde,

Me voila de retour au pays de Courbet,
Un camaïeu de fleurs arrose ma mémoire,
Mon berceau Franc-Comtois est un joli coffret
Rutilant et sublime Il sera mon ciboire.

  • Vues1316
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. Jean de Labreuvoir 4 ans Il y a

    J’aime les belles images de ces douces mémoires, mais ce saut du pupitre s’enchaîne si rapidement avec un retour aux sources …
    Un peu comme la vie d’un saumon … La fin peut-être …

    Jean

  2. Malou1 4 ans Il y a

    Ha! un vrai bonheur que de te lire ! 🙂
    Tes mots réveillent des émotions qui sont en fait à fleur de mémoire .. le petit pot de colle qui sentait si bon l’ amande … y as-tu goûté un jour ?? 🙂 .. sinon, ne le fais pas … ça n’ a pas du tout le goût de son odeur !! 🙂
    Merci beaucoup pour ce bon moment de lecture et belle journée à toi

    Malou:-)

  3. Isa 4 ans Il y a

    Bien joli poème aux souvenirs d’autrefois

    Je me rappelle encore l’odeur des petits pots de colle 🙂

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elementum id Donec accumsan ipsum commodo ut ut diam lectus

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account