Il ne chantera le poème

Il ne chantera le poème. L’artiste se meurt doucement. Le bar est vide. Seul, au comptoir, il boit encore. Les yeux vidés, comme son verre. Il reste lasse de sa mélancolie, qui refait surface chaque soir. La croyance, l’a quittée. Il est tard mais pour lui, le temps n’est qu’une futilité. Désillusionné, la descente l’emporte dans son bas monde, sans restriction.
Un dernier Whisky, lui brûle tendrement sa gorge dans sa fuite. La liqueur, lui fait oublier, un court instant sa douleur.
Sur le port, le froid est glacial. Sur le chemin, il titube. La mélodie l’enivre malgré son malheur. Il est finit. Sa voix, plus jamais ne vibrera. La musique, était sa vie, désormais, cette même musique le détruit. La débauche, sera sa dernière note.
Il n’allume plus la lumière. Son lit ; ce simple matelas à même le sol, rongé par les mites et ses nuits de sueurs. Il s’y allonge, fatigué, en se persuadant, que cette nuit il dormira. Les heures passent. Et, le jour vient percer, de ses rayons, la pièce. Il n’aura dormit. Les cauchemars, eux, n’ont besoins de sommeil pour le hanter.
Ses maux se bousculent. Ses souvenirs le torturent. Les projecteurs sont éteints, à jamais. Le micro restera sans voix. Les notes resteront vides.
Il sombre. Pour lui, sa vie n’a plus lieu d’être.
La corde est serrée, nouée. La peau se déchire, sous son poids. Le corps danse et se tord.
La chanson est belle, en quelques notes, elle donne son dernier souffle.
L’homme meurt, mais l’artiste lui, n’a pas mit fin à son poème.

  • Vues1682
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. REVEPOURPRE 3 ans Il y a

    une PURE MERVEILLE

    tiens tiens souvenirs de l’ancien Je PO!!!!

    joyeuses fêtes

    amitiés

    RP ….ou ..!!

  2. CARLAME 3 ans Il y a

    joli Adieu et joli texte, j’ai fait une agréable lecture
    merci pour ce partage
    au plaisir
    carlame

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

mattis lectus fringilla felis elit. Curabitur mi,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?