Hôpital psychiatrique

Hôpital psychiatrique

Enfermée, vêtue de blanc
Dans ce bâtiment pour les gens souffrant
Cet endroit où on perd la tête
En HP c’est toujours la fête.

Dans ma tête c’est si sombre
Que les décombres de mon être
Ne s’y sentent plus en sécurité
Ils passent leurs temps a ce défoncés.

Antidépresseurs, anxiolytiques
Te font comprendre qu’il y a un hic
On rêve tous de liberté
Mais moi, je ne sais plus où je vais.

Serrer dans ma camisole de force
Je suis à bout de force
En larmes, je m’effondre
Et la souffrance m’envahis.

En chambre d’isolement
Je me jette contre les murs
Une dose de calmants
Et tout devient plus sûre.

  • Vues2415
  • Aime0
  • Évaluations12345

12 Commentaires
  1. Jeanlegentil 3 ans Il y a

    Bravo je suis triste pour vous.

    • Auteur
      Dark Angel 3 ans Il y a

      Merci pour votre commentaire

  2. Perceval 3 ans Il y a

    c’est un poème qui touche pas mal de monde !!
    Dans ce monde de fou ou l’on ne peut même pas aller aux toilettes sans son portable ! faut avouer qu’il y a de quoi perdre la tête ! non ??
    Amitiés !!!
    Perceval

    • Auteur
      Dark Angel 3 ans Il y a

      Merci pour votre commentaire

  3. ELYSEE 3 ans Il y a

    La psychiatrie n est pas la prescription qu il te convient… alors évite d’y retourner. Pour peut être ne jamais en sortir….

    Alors arrêtes de te faire du mal…
    pleure… crie. Avec toutes tes tripes… mais arrête la mutilation … stop!!!!
    Tu me fais mal. Aussi… stp

    Tu n’ es plus seule Chloé !!!!

    Tes tripes

  4. ELYSEE 3 ans Il y a

    Oups !! Une erreur sur la dernière ligne… comprends pas … ou alors étais -je énervée…… !!!!!

    Mon amitié Chloé

    • Auteur
      Dark Angel 3 ans Il y a

      C’est compliquée, je ne suis pas encore aller a l’hôpital psychiatrique mais juste a l’hôpital normal, je vais par contre bientôt aller en hôpital psy, merci de ton commentaire

  5. michel 3 ans Il y a

    bonjour chloé,

    moi qui y suis allé plusieurs fois, même dans la pénombre des patients étranges, au moins tu quitteras pour un instant cette furie du monde. Tu t’y sentira enfermé mais protégé. C’est le paradoxe de ce lieu, contenant des malheureux, mais libre de toutes pensées et heureux. Cette expérience est toujours favorable. C’est en tout cas ce que disent les patients vulnérables.

    bon courage et belles journées

    m.

    • Auteur
      Dark Angel 3 ans Il y a

      Merci d’avoir partager votre expérience michel, et merci pour votre commentaire

  6. ASGHAR 3 ans Il y a

    Bonjour Chloé !
    uniquement qui sait réellement quel traitement te sied, nous sommes tous malades quelques parts sauf que certains apprivoisent leur mal et le porte sur le dos en continuant à vivre et d’autres subissent le mal , luttent mais n’en peuvent plus.
    le mal c’est comme un nœud, il faut juste le défaire.
    mes amitiés

    • Auteur
      Dark Angel 3 ans Il y a

      merci Rachid, toi seul sais me consoler

  7. Gilles LORPIN 3 ans Il y a

    La vulnérabilité des êtres humains est telle que parfois, il vaut peut-être mieux passer par là, que de faire l’irréparable
    La force mentale des êtres n’est pas si facile à comprendre et à maitriser. J’ai mis des années à me libérer de
    Certaines de mes pensées. Il faut s’apprivoiser sois même !
    Je viens tardivement sur vos mots ou plutôt vos maux et, j’espère sincèrement que vous avez remonté la pente

    Bien Amicalement

    LGilles

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Phasellus leo. libero sed odio dapibus libero ut lectus Praesent porta.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?