Hier ivre j’oubliais

“Écouter, un sol soleil au cernes, une dernière nuit, un tremblant doigt delache la bouteilles, salive de l’écume mes lèvres se refermées, s’eterent main sur le monde fuyant emmène lesprit de verbes et une pensée à Hélène, une étoile de bière né de l’isole, imprécis surtout loin de ce monde d’humain, les oiseau m’apporterent un bois à branche de leur nid, des regurjat dedans mon cœur, à rir violet, tel ce pensif mémorisé dedans l’ethylotest, 19 ieme année sourdes, distille dans le somnole, je m’endormir àme d'”oracle se cryptait, mes rétine glaçon de souvenirs, des toits le sifflet des électrodes des démêlant de serrure de lenteur à couleur aussi film pal aux grame de fièvres, aux larmes tièdes, à encore séché, c'” est dans un autre pays, c’est un “pierrot achloola” un béton gris me n’irait un du cloître privât étroit et nom de trame c est inconnu mis en refugie, dedans presque rien et sur non us le droit d’amarre, c est un éveillé trop tard, c’est un épilogue de contours, de marqué par le rejet, le subtil fragile, et incapacitaire d’exister, au choisir du soit à même ses chaînes, malgré que ma tête tournait et je comprenait rien du tout, s’est dans un soupire en lenteur que le faisceau pris grise mine épris ce paquet d’aimant fermer seul delache au pont de l’étranger brillante de l’or de marques, et en fuyant de séquelle, on notre eteinte, imprégné de ma souffrance, sourde au appel du minimum, d’y rien connaître soufre de lotion d’Alger, au dernières prières, au vérité de cierges au irritation de maltraité d’enfance fantôme au miroir du passé. ” vapeur toxiques

  • Vues1266
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

et, Aliquam ut Curabitur eget vulputate,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account