Helwan ma bien-aimee

Helwanma bien-aimée

Quel charme a cette banlieue
Où ma petite enfance a eu lieue
Au bord du Nil longe
La belle Helwande mes songes
Petite ville enjouée à laquelle souvent je pense
Après toi languit mon cœur
Rapsodie du bonheur

Les images colorées enchantées
Qui se défilaient sur l’écran de ma nostalgie
M’ont fait revivre ces temps inoubliables
Que je passais avec ma sœur et mes frères
Sur l’autre rive de l’univers
Toujours gaie, sans soucis, sans chagrin
Ne pensant guère au lendemain

Quel plaisir j’avais tôt le matin
À cueillir les bourgeons du jasmin
Qui grimpait Le long de la clôture dentelée
De la villa où je demeurais
Je me dépêchais de les faufiler
Pour les mettre autour du cou
De ma tante et de ma maman
Comme un chapelet parfumé
Perlé de mon amour passionné

Je ne vous oublierai jamais
Promenades au jardin japonais
Qui m‘a toujours ensorcelé
Les Jeux de cache cache
Les premières leçons de bicyclette
Qui m’ont fait pleuré, mais aussi sourire,.
Les picnics sur les pelouses vertes
L’aventure mielleuse des canes â sucre
Qu’on passait longuement à sucer
Le chatouillement au clair de lune
Le bavardage, les papotages

S’il est un âge heureux c’est celui de l’enfance
Où tout est merveilleux, où rien n’a d’importance.

Les jours et les années qui m’ont éloignés
De ces sensations exquises du passé
N’ont pas ternis leur existence
Mais plutôt ont concourus
À prendre part dans les moments de mélancolie
Au banquet des souvenirs vécues de ma belle vie

Aida

  • Vues1428
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Larsenbac 5 ans Il y a

    Cette ville (au sud du Caire ?) mériterait d’être visitée par ceux qui ne la connaissent pas, mais point de StreetView…. 🙁

    Ce passage est universel !

    “S’il est un âge heureux c’est celui de l’enfance
    Où tout est merveilleux, où rien n’a d’importance.”
    ….
    Ceci nous fait pleurer, cela nous fait sourire,
    Les larmes d’un instant se fondent dans les rires.
    On va de fleur en fleur ainsi qu’un papillon
    Et le temps sur les fronts ne laisse aucun sillon.

    Marie-France MELLONE

    • Auteur
      ayouda 5 ans Il y a

      Oui c’était beau , mais maintenant qui sait? Je ne l’ai plus revue . cela fait 53 ans que je suis au Canada mais ses souvenirs restent toujours dans ma mémoire.

      Merci pour vos commentaires.

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut quis libero. eleifend venenatis, Nullam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?