Ha ! L’école fantastique 23

Ha ! L’école fantastique 23

Mais la maîtresse n’est plus, là pour sermonner,
Elle se fiche de la vie des élèves en faction.
Chose fort compliquée en temps de contestation,
Le corps enseignant sue. Qui pourrait l’expliquer ?

Hier encore sous le saule ils étaient heureux,
Et aujourd’hui courent de dépression en mal-être.
Ils parlent au présent mais disent peut-être,
Ne sont sûrs de rien. Sûr qu’ils sont malheureux.

Les temps changent mais tout reste comme avant,
Les sentiments perdurent, la tristesse est amie.
Ils s’imaginent alors qu’ainsi va la vie,
Et se meurent sous le simple mot « adolescent ».

La maîtresse bientôt changera de statut,
Et rendra leur quotidien, empli de saveurs.
Quand repus il penseront à la fin de leurs heures,
Dans cette école sacrée, ce temps où tout s’est tu.

Stéphane CHENEVAS-PAULE
24-26 mai 2016

  • Vues1243
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

nunc Phasellus Donec sit facilisis ut Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?