Grenoble

Tes remparts rassurants
Naturels géants
Tes ruelles animées
D’étudiants excités
Tes petits bars perdus
Dans de désertes rues
Ta citadelle trônant
Protégeant ses enfants

Grenoble, toi le village
Trop grand pour en être un
Toi la ville sans âge
Trop grande pour ces voisins
Je me languis de toi
Quand l’horizon est nu
Je suis bien dans les bras
De tes monts étendus

A travers la vieille ville
Que le soleil inonde
Mon esprit vagabonde
Et ma démarche tranquille
M’amène sans inquiétude
Au milieu de ce monde
Dans cette foule féconde
Qui finit ses études

Grenoble, toi ma prison
Dont je ne veux m’enfuir
Grenoble, toi mon poison
Dont je ne veux guérir
Je me languis de toi
Quand l’horizon est nu
Je suis bien dans tes bras
Je suis bien dans tes rues

  • Vues1889
  • Aime1
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Aenean consequat. commodo tempus venenatis neque. fringilla in dictum consectetur mattis Donec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?