FOYER D’AMOUR

 

Les flammes mourantes dans le foyer d’un soir

Estompe dans le noir leur poétique danse,

Silence sépulcral dans un rêve d’espoir

De nos deux âmes recherchant la délivrance.

 

C’est déposé sur mon front comme une semence

D’une douce idylle d’un amour à pourvoir,

Caché à mes yeux par la longue souffrance

Par la fumée âcre d’un songe illusoire.

 

Mais aujourd’hui que je t’aime plus que je m’aime,

Comme une chose qui se conçoit d’elle-même

Telles les flammèches d’un âtre renaissant,

 

Je nous vois tous deux se tenant main par la main,

Éclairé par une flambé d’un amour sain,

S’échappant d’un feu dans le matin rosissant.

 

Mélancolie

10/10/2017

 

  • Vues1670
  • Évaluations12345
2 Commentaires
  1. PetitJean 2 mois Il y a

    Bravo Mélancolie

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

9c70e795544f2796ff96c6a97577e6f4=====================
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?