Fleuve d’avril

Le fleuve profère son lamento.
Ses vagues se brisent en mélancolie,
Fouettent le monumental cargo,
Affolent mes pensées assombries.
Les branchages perdus de l’hiver
Enlaidissent pauvrement les rives
Désespérant tableau offert…
Je vois voler deux grives!
Le souffle d’avril est froid.
La nature en détresse
Givre âprement mes doigts.
C’est comme ça quand on l’agresse…
J’observe l’eau monter peu à peu
Panique devant l’avenir calamiteux.

  • Vues1579
  • Aime1
  • Évaluations12345
2 Commentaires
  1. ÖdeLa 4 semaines Il y a

    J’ai lu …..parlez-vous d’un fleuve en particulier ?
    Bien écrit ! merci

  2. Auteur
    ChanningTatum 3 semaines Il y a

    Merci pour votre commentaire ÖdeLa! Le fleuve, c’est le St-Laurent qui déborde chaque printemps!…

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

diam et, Lorem Curabitur ultricies felis lectus mattis felis dictum nunc libero

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account