Fleurs des eaux

Je les ai vus, de mes yeux vus
Ces fleurs des eaux, en habits de peau
Légèrement vêtues, presque à demi-nues
Couleur de miel, silhouettes flambeaux.

Elles ondulaient aux creux des vagues
Faisaient renaître l’évanescence
Piquaient mon cœur comme une dague
Était-ce là la genèse de la substance ?

Comme un fantôme en plein vol
Je passe l’aube dans son indifférence
En faible jouet d’une conscience frivole
Je me saoule du fantasme et de son essence.

D’amours comme de passions, je finis par croire
Sous le toucher de délirium, que le silence est beau
Dans l’infidélité les mouvements seuls de l’espoir
Me plonge en pleurs, le temps ne fait pas de cadeaux.

Et dans l’odeur humide du sel de mes larmes
Qui s’entremêlent en pluie filandreuse de sécrétions nasales
Dans les continents de l’imaginaire, voguent mes drames
Et laissent le goût amer des airs qui se sauvent, banals.

Le matin de mes nuits agitées, mon regard voilé et fané
S’éclaircit doucement lorsque le jour se crée
Blasé par tant d’efforts à penser à aimer par mon souffle trahit
J’éclaire enfin mes doutes de la décrépitude de mes nuits.

  • Vues1566
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. EnvoleMoi 4 ans Il y a

    fidèle à tes habitudes de composition

    c’est Magnifique

    sur ce site….les coms volent bas!!

    kenavo

    EM

    • Auteur
      korinkor 4 ans Il y a

      EnvoleMoi, je te remercie de ton compliment, nous nous connaissions auparavant sur l’ancien jepoème? Je rencontre certains anciens sur facebook, kenavo c’est bien breton donc compatriote?

      Bises amicales et merci d’avoir apprécié.

  2. Stigmate 4 ans Il y a

    Un Sacré voyage nocturne !
    Votre poème me fait vraiment penser à une belle estampe Japonaise !
    Son ambiance très certainement !
    Je pense que cela colle bien à vos jolis mots !
    Le titre est beau également d’ailleurs .
    Je partage le fait que : “le temps ne fait pas de cadeaux.” , et la décripitude de la nuit .
    Je vous souhaite une belle fin d’après-midi Korinkor .

    Stigmate

    • Auteur
      korinkor 4 ans Il y a

      Je vous remercie d’avoir apprécié mon poème, j’observe l’usure du temps sur l’homme, bien que nous soyons tous différents et vivons dans des milieux tout aussi différents. C’est la seule égalité que le temps nous permet avec pour seul but une même fin.

      Bien à vous

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

velit, Sed adipiscing justo ante. ultricies ipsum tristique mattis

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account