Fleur satinée

Fleur satinée

Comme un patin à glace
L’eau a gelé ma pierre
Où le tombeau est carcasse
Comme l’ombre de lumière.

Les heures câlinent le ciel
Une fleur satinée
Une libellule est mon aile,
Qui envole mes yeux mouillés.

Les astres peuvent être des roses
La musique est un écho,
Les racines fouettent mes maux
Dont la poésie chagrinent mes choses.

Louange à celui qui
Pourrait avoir ma vie,
L’autre est une prière
Qui affecte mes aires.

Subliminale la tulipe arrose les ténèbres
Un jonc fusionne les nuages,
Comme des œillets dans les orages,
Une fumée caresse la peau du zèbre.

Une guêpe au sang bleue pique la peau
Les douleurs rigolent de mes cactus,
Un poison circule et nage dans mes flots,
Violant l’intimité de ma petite Uranus.

Son amour est une fleur satinée,
Comme un pétale arraché
Mon existence est aiguisé
D’un rouge passion caché.

  • Vues1194
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?