Fleur coupée

Dis-moi la fleur, ta racine te manque ?

Tu fais la tête ? Tu pleures ta sève ?

Viens dans mes bras que je te flanque

Un peu de tendresse avant que tu crèves !

Écoute la musique de mon cœur, la fleur !

Je ne t’abandonnerai pas dans un vase

A l’eau croupie pour le plaisir d’un décorateur

Égoïste à sentir ton parfum jusqu’à l’extase !

Un jour on t’a cisaillée comme moi du ventre

De ma mère pour grandir dans le sarcophage

D’une culture imposée, d’une éducation sage,

Promise à tenir une éternité humaine sans visage !

Viens, enterrons-nous dans la même terre.

Toi et moi nous sommes pareils : éphémères !

©Max-Louis MARCETTEAU

  • Vues1672
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. loupy 4 ans Il y a

    bon soir Max-Louis

    Viens dans mes bras que je te flanque

    Un peu de tendresse avant que tu crèves !

    finalement c’est d’une douceur incroyable entre plantes éphémères

  2. Auteur
    Max-Louis 4 ans Il y a

    Bon jour Loupy,

    Dans l’ordre du vivant, végétal, animal, insectes, etc .. nous sommes de la même sève : éphémère 🙂
    Merci à vous de vos mots et passage.
    Max-Louis

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

vel, Donec dolor. risus neque. porta. Aliquam ut at Sed leo

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account