fantasme ou réalité

Que ne t’ai je connue!,dans mes jeunes années
Que ne t’ai je connue!,il y a fort longtemps
fort long à rechercher la muse destinée
à m’ouvrir l’esprit,raison et sentiments.
Mais je ne t’ai trouvé que pour quelques instants
d’une vision,d’un bonjour ,de trop court moment
ne sachant t’aborder m’aérer, m’exposer
détruire ma coquille,libérer ma pensée.
Je ne puis maintenant ignorer ma lâcheté
mon manque de courage ou ma timidité.
Devrai je?jusqu’ à la fin des temps comme contre du vent
lutter à peine perdue dans ce sable mouvant
ne connaître jamais le plaisir,le bonheur
de te revoir encore une seconde ; une heure.
Mais! cette prochaine fois dans un jour,un an ,un mois
il faut que je me fasse loi que ce jour là je dois
au moins faire juste un pas et du son de ma voix
dire en peu de mots ,quelques phrases tout l’émoi
que quand je te vois toi!
La beauté est devant moi

  • Vues3001
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent Aliquam consectetur ut elit. libero ante. accumsan elementum diam felis Aenean

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?