Liberté, oiseau et page
L’enfant ne sait qui choisir
Le tout se fond dans ce doux paysage
De ton poème qui est entrain de s’écrireEt la page aspirant à la liberté promise
S’offre à l’oiseau qui heureux
Le bonheur est aujourd’hui de mise
Car la blanche page et l’oiseau joyeux
Sont prés à s’immortaliser

Que les idées qui s’y déversent
Soient baignées de ce soleil
Et caresse la mer qui les traverse
Et que ses sens se réveillent

Le paysage se peint au gré de la plume
Et la page perd sa blancheur
Renonce à sa pudeur
L’oiseau la fait monter jusqu’à lune

Ta plume entre tes doigts se meut
Et les doigts qui la tiennent la suivent
Pour peindre ce tableau merveilleux
Que ta plume, au poète survive
Transcende ton poème unique
Crée un monde idyllique
Où enfant poète, blanche page, oiseaux, plume, idées
Soient liées pour l’éternité
Assurant à ton poème la pérennité
Que ta page ensoleille nos destinées
Et que ta plume purifie ce monde brouillé

  • Vues716
  • Évaluations12345
4 Commentaires
  1. Auteur
    fusion "poétale" 1 semaine Il y a

    Mon oiseau s’ennuie. Dans ma page pas de vie.

  2. chessmec 6 jours Il y a

    Au-delà de l’oiseau… l’éternité ! Bravo !

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

lectus dictum Sed non tempus consectetur

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account