Évasion

Accroupie dans ma cellule

Pensées fragiles et dévoilées

Ombrage à mes rêves libellules

Les mots ne seront que voilés.

 

Meurtre commis pour ma défense

Coupable de respirer

Mon esprit mutilé s’en offense

A ce destin empoisonné.

 

Attaché à ces barreaux de vie

Mon âme s’enfuie

Les astres rongent tout paradis

Quand les virgules n’auront pas de cris.

 

Aboyant ma liberté dans ce goulag

Le saule pleure comme un orage

Les rayons illuminent les ombrages

Des pupilles bleutées d’un stalag.

 

Saignant comme une poupée

Les ténèbres chantent les louanges

Les cadavres sont déculottés

Avec des armes rangées dans la grange.

 

Tel un pinceau j’imagine mon horizon

Ne voyant pas l’autre rivage

Mes comètes délivrent mon évasion

Quand la pendaison sera que page.

 

 

 

  • Vues4547
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

venenatis Sed libero consectetur ut consequat. luctus vulputate, sem,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?