EUTHANASIE

EUTHANASIE

La fin du chemin approche,
À chaque jour que je coche,
C’est une fin en soi
Qui se rapproche de moi
Une inévitable décision
Dont je fais ici confession.
Passé du rêve à la réalité,
Que j’avais tant redouté,
Finir ces douleur qui son sienne,
En continuant les miennes.
Je vais apaiser ma fille,
Et conclure là son enfance,
Abrégeant ainsi ces souffrances
La sortant de cette prison,
Qu’est son corps sans saison.
Toi l’enfant martyr exsangue,
Captive de ton univers qui tangue.
Que ta mort te soi douce,
Est le vœu qui me pousse.
Je ne demande nulle absolution
Mais juste un peu de compassion.
Après ce qui adviendra de moi,
Est de dessus des lois.
J’aurai libère enfin ma fille,
Même si pour cela on me fusille.
L’enfer n’est pas après,
Je l’ai vécu avant de prés.
Qu’importe le jugement des hommes,
Puisque Je ne suis déjà qu’un fantôme.

Mélancolie

22/10/2013

  • Vues2621
  • Aime1
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

non venenatis luctus leo Sed sem, elit. nunc Lorem risus eget

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?