Et toujours et encore …

Et toujours et encore …

J’ai mis tous mes amours comme entre parenthèses
Reste seul en mon cœur le plus beau le dernier
Posé mon sac à dos enfin sur une chaise
Au creux de ton jardin je voudrais m’arrêter.

J’avais déjà rêvé sans jamais trop y croire
M’étais parfois perdu dans une goutte d’eau
De je t’aime au hasard en phrases dérisoires
Que de temps j’ai passé à bâtir des châteaux.

Ceux-là le plus souvent n’ étaient rien qu’éphémères
Et comme un roi déchu j’y laissais mes trésors
Moi qui voulais la paix je choisissais la guerre
J’espérais la victoire et n’avais que la mort.

Puis tu es arrivée sans que je m’y attende
Comme arrive un soleil quand le ciel est si noir
Comme un oeillet cueillie au sable de la lande
Une chanson restée sur un coin de trottoir.

Je prie pour qu’entre nous ne fane pas l’aurore
Pour que les aigles noirs volent plus haut plus loin
Je prie pour des toujours, je prie pour des encore
Et pour ne jamais voir s’écrire le mot fin.

Pardonne-moi pourtant si dans mes parenthèses
Restent des souvenirs que je ne peux chasser
Si dans ce sac à dos posé sur une chaise
Traînent quelques photos que je ne peux jeter.

  • Vues1870
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consectetur mi, Donec libero. risus elementum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?