Et si l’amour comptait

Rongé dans les remords

Le temps s’estompe

Dans une belle trompe

Où le souffle avoue ses torts.

 

Les mains crispées de bonheur

Jalouse éternité

Les astres punirent les cœurs

Des planètes étoilées.

 

Quand la nuit frissonne

L’amour nous empoisonne

Un verre de polinka

Au fond de toi.

 

Et si l’amour comptait

L’utopie serait

Une Joconde

Sans ondes.

 

Les vanités seraient délibérées de tous sentiments

Les pages se recueillent dans des odes,

Le poison nagerait à travers le néant

Comme une voie lactée qui rode.

 

  • Vues2693
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut leo. in amet, diam sit dolor. Donec mattis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?