Ephémère sensation

Soudain une nuée de mille feuilles mortes,
éclaboussa le ciel comme un vol d’étourneaux.
Les feuilles se mouvèrent comme des cohortes,
colorièrent l’azur, comme traits de pinceau.

Ca s’est passé si vite, c’était vraiment très beau.
J’aurai pu l’ignorer, mais mes yeux avaient vu.
Ce n’était qu’un détail sous quelques oripeaux,
mais si je m’étais tu, vous ne l’auriez pas su.

Ces moments de la vie que l’on remarque à peine
sont pourtant essentiels, comme l’air, comme l’eau.
Comme la joie de vivre qui court dans les veines,
comme le nid perché du charmant hirondeau.

Les moments de ce jour qui ressemblent aux autres,
si on regarde mieux, ne sont jamais les mêmes.
La perception des uns, n’est pas toujours la nôtre,
victimes de l’émotion que le hasard parsème.

M-Wolff.

  • Vues1437
  • Aime0
  • Évaluations12345

9 Commentaires
  1. Auteur
    M Wolff 4 ans Il y a

    J’ai remonté ce texte en effectuant une correction.
    Veuillez me pardonner d’avoir remonter le poème.
    Bien que certains ce soir, ne se sont pas gênés d’avoir
    publié cinq fois à la suite. Les règles sont pourtant claires.
    Nous n’avons droit qu’à une publication par jour. J’approuve
    totalement cette règle. Elle permet aux autres d’être lu sur la
    page.

    M-Wolff

  2. Boho 4 ans Il y a

    ce texte est très sensible, il me touche beaucoup. Merci M-Wolff

    oui, un texte par jour, cela permet a toutes les sensibilités d’avoir un espace et d’être lu.

  3. Auteur
    M Wolff 4 ans Il y a

    D’avoir remonté. et non remonter.

  4. Larsenbac 4 ans Il y a

    Ah! la feuille s’envole, s’envole
    Ah! la feuille s’envole au vent!
    Refrain de la chanson “Les Filles de La Rochelle”… 😉

    Souvent le Poète voit l’envers de la feuille, tout comme l’amoureux qui emmène sa blonde sur la pelouse du Bois de Vincennes, pour lui conter… fleurette !

    L@rs

    • Auteur
      M Wolff 4 ans Il y a

      Mes feuilles sont rousses L@rs, seules les rousses tourbillonnent au vent.
      Cela dit, puisque vous en parlez, qu’elles soient rousses cheveux raides
      ou frisés : paroles de Serge Lama qui j’en suis sûr ne crache pas sur les blondes.

      Bon soir L@rs

      M-Wolff

  5. Music Arts 4 ans Il y a

    Les beautés éphémères telles cet envol de feuilles d’automne vers le ciel sont si touchantes. Elles nous sont offertes grâce à votre plume et d’éphémères elles deviennent peinture que l’on peut visiter à loisir.

    Merci Wolf et passez une belle nuit.

    • Auteur
      M Wolff 4 ans Il y a

      J’étais en voiture lorsque sont apparues ces feuilles mortes dans le ciel.
      Comme une pluie de confettis que le vent disperse. C’était très beau et unique.
      Merci de vous être attardée dans mon ciel d’automne Music Arts.

      Belle nuit à vous.
      Wolf

  6. Auteur
    M Wolff 4 ans Il y a

    Les étourneaux sont friands des olives noires qui sont encore accrochées aux branches du même arbre. J’aime les entendre discuter entre eux. Il y en a un qui monte la garde à la cime de l’arbre pendant que ses congénères se délectent.

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?