Entre le Noir et le Blanc.

Entre le noir et le blanc.

L’enfant qui n’a su grandir
Se terre au fond de moi.
Il ne sait plus se dire,
Il cherche encore sa voie.

Il erre sur des sentiers
En terres inconnues,
Cherchant à se retrouver
Dans ces labyrinthes sans issues.

Le jour dans le soir s’affranchit .
Marchant seul avec ses peurs ,
Il pleut sur sa vie
Et l’incertitude l’effleure .

L’enfant se regarde dans le miroir
Mais, ne se reconnait plus,
Affolé par le reflet qu’il vient de voir
De cet étranger, ce parfait inconnu .

L’homme et l’enfant sauvage
Prisonniers du temps,
Contraste de maquillage
Entre le noir et le blanc.

Robair.

Protégé Par Droits d’Auteur.

  • Vues1255
  • Évaluations12345
15 Commentaires
  1. Personne 3 mois Il y a

    Quelle plume “SUPERBE” tu es très doué pour exprimer ta triste que tu as au fond de Toi depuis ton enfance…….

    BRAVO et MERCI pour ce partage malheureusement triste, mais il faut voir l’avenir meilleur que ton passé et essayer d’oublier le plus possible le noir et garder que le blanc……

    1 J’aime + *****

    Bonne journée
    Personne 😉

  2. mariepierre18 3 mois Il y a

    Très beau, on garde tous des cicatrices au fond de nous mais la vie continue et il faut aller de l’avant.
    Amitié.
    Marie-pierre

    • Auteur
      Impoésie 3 mois Il y a

      Tu as raison Marie-Pierre il faut aller de l’avant et c’est ce que
      j’ai fait une partie de ma vie. Je me croyais invincible jusqu’au
      jour ou Mlle D m’a attrapé au passage. Résultat: 3 ans sous
      médication et 4 ans de thérapie.

      Je sais que quelques fois mes poèmes sont triste mais pour
      moi, c’est un excellent exutoire et en même temps, je fais ce
      que j’aime le plus: La POÉSIE. Je n’ai pas la prétention d’être
      un poète mais au moins j’essaie.

      Un gros merci à toi MP”
      Amicalement Impoésie ;-

  3. Loulette 3 mois Il y a

    Je suis surprise de constater combien les blessures enfantines se répercutent sur la vie des gens;Je suis si désolée de voir combien d’hommes de femmes ont eu a subir des châtiments corporels,psychiques, étant enfants!Je suis écoeurée que des parents puissent infliger de telles horreurs a leurs enfants;
    Comment se construire avec de tels souvenirs??????
    ENCORE ET TOUJOURS ON BLESSE LES ENFANTS…ON LES MALTRAITES ON LES TORTURES….
    MES FRERES ET MOI AVONS EU LA CHANCE D’AVOIR DES PARENTS AIMANTS ET NOUS AVONS ETE DES ENFANTS HEUREUX!!!!CHAQUE ENFANT DEVRAIT AVOIR CE PRIVILEGE.
    C’EST UN DROIT!
    Une amie m’a dit”mais toi, tu es née dans une famille normale!!!!!!!

  4. Auteur
    Impoésie 3 mois Il y a

    Bonjour Loulette,
    Il y en a encore beaucoup trop.
    Sans aucun jugement, je ne comprends pas pourquoi que des enfants
    qui ont subis de tels traitements, une fois devenus adultes, répètent
    les mêmes choses avec leurs progénitures. Difficile à comprendre.

    Merci beaucoup d’être passée me lire. ;-
    Impoésie.

  5. SYL30 3 mois Il y a

    Ce que je comprends de ce poème est qu’ un jour l’enfant ne se reconnaît plus dans l’adulte qu’il est devenu.
    Amitiés

  6. Auteur
    Impoésie 3 mois Il y a

    Non seulement il ne se reconnait plus, il ne peut pas se reconnaître
    dans l’homme qu’il est devenu…il n’a aucune balises sur
    lesquelles se baser. Comme s’il passait de bébé à adulte…des
    étapes ont étés brûlées.
    Dans l’ensemble tu as bien saisi, merci de m’avoir lu.
    Impoésie.;-)

  7. Plume bleu 3 mois Il y a

    Bravo pour ce texte qui me parle aussi,L’enfance est la partie la plus dure et on vis avec tout ce qu’on nous à imprègner que ce soit physiquement ou mentalement et malheureusement les traces ne s’effacent pas

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut Praesent dolor. venenatis, justo mi,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account