Ensorcelé étoilée

Entend le chant des mages,
se dispersant vers chacun des astres.
Balayant du fond des âges
la poussière des ères.
Jusqu’à ces sombres souvenirs.

Sous la lune lovée au-dessus de notre empire.
Une flamme s’illuminera.
Un cavalier au cœur fort,
forgera la puissance.
Loin des rives lumineuses.
Porteur d’espérance,
vers les temples liturgiques,
ou enfin la destiné redeviendra féérique.

  • Vues1633
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

felis porta. odio risus Sed et, ultricies id,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?