Encre empoisonnée

Trop de psyché dans la confusion mentale
Planète sans aucun regret d’une onde ancestrale,
Mon coeur se noie dans les abysses
Où la peur a attrapé la jaunisse.

Les astres gouvernent le ciel nébuleux
Une encre empoisonnée a dérobé
Un saule sans ses pleurs s’est envolé
Au près du Seigneur et de ces preux.

Attelage d’un orgueil mélancolique
Les satellites dispersent mon sang
Sous les plumes de mon âme satanique
Quand les ombres ont violé mon amant.

Arrosé dans les gouffres aux fantômes noirs
Les yeux se bercent dans un chagrin illusoire
Le soleil peut encore scintiller
Comme un océan qui veut se retirer.

  • Vues2104
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dictum accumsan vel, mattis at leo vulputate,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?