En ce jour, Saint-Valentin

En ce jour, Saint-Valentin
L’âme sœur est orpheline
D’une femme au charme hautain
Emplie de pensées câlines

Ses cheveux bruns sont des fleurs
S’agitant sous son allure
Comme la bourrasque en pleurs
Soufflant sur maintes gelures

Sa démarche juvénile
Fait pleurer mes sentiments
Sur une passion sénile
Qui pend à son firmament

Ses yeux au regard d’azur
Recouvre ma nudité
Comme la claire embrasure
Éclairant l’intimité

Ses mirettes éclairées
Enrobe l’imperfection
D’une gaieté fissurée
Au détours d’une passion

Ses lèvres incarnadines
Embrassent ma chair blessée
Comme la langue divine
Léchant l’âme délaissée

Sa bouche pleine de baisers
Adoucit l’être falot
Par des verbes embrasés
Qui se répandent à flots

Ses seins acharnent l’amour
Contre la larme esseulée
Comme les pointes d’humour
Contrant la flamme envolée.

Sa poitrine affriandante
Coule son sang dans mes veines
La saillie affriolante
Darde la passion en peine

  • Vues1071
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Curabitur tempus commodo diam Aenean sed consequat. Donec leo nunc facilisis suscipit

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?