En Calabre

Voyage en Calabre

A l’ombre d’un pin laricio
Roi de la plaine et des rameaux
Je résiste à l’appel du large et à la vague séductrice
ne lui accordant qu’un regard passif
pour suivre le vent impétueux, complice

Je suis l’oiseau que le soleil contemple,
Peu à peu mes ailes assurées
ma course vagabonde se fait plus ample,
Contournant la cime des arbres précieux
M’élevant vers les sommets de Calabre majestueux

Tourbillonnant, ondoyant dans l’air
J’entends l’appel de Monte Cassino
Qui résonne dans l’écho
Je m’élance alors encore plus haut
Là où le bleu du ciel
Caresse la neige éternelle..

  • Vues1204
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

et, Aliquam suscipit quis, odio ut Donec ut vulputate, ante.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?