En cachette

Une jolie demoiselle,
sourire et cheveux longs
escalade une échelle,
gravit les échelons .

Qui est-elle, que fait-elle
et pourquoi tient-elle donc
dans son gant de flanelle
une petite boîte marron ?

Caché sous la tonnelle,
sûr de ma position ,
à travers mes jumelles,
j’observe son ascension.

Mon dieu comme elle est belle,
ses dentelles ses jupons ..
mais pourquoi tapote-t-elle
sur des petits boutons ?

Soudain le violoncelle
résonne dans mon blouson …
…mon portable m’appelle …
je crois qu’j’ai l’air d’un c..

(un gigantescabeau m’a fait la court’échelle pour écrire cette histoire)

  • Vues2250
  • Aime0
  • Évaluations12345
6 Commentaires
  1. Mireille Masson 2 années Il y a

    çà commence par un gentil poème, tout en douceur et images radieuses de la jolie demoiselle, et …
    çà finit en …”badaboum” ! … farce !
    Et qui me fait rire, encore !
    J’aime bien le .. gigantescabeau ! Faudra que je m’en achète un !

    Encore un régal pour moi,
    merci Jean-Pierre !

  2. Gabrielle 2 années Il y a

    je ne sais pas où est passé mon précédent commentaire

    tout est disparu quel carnage pourtant j’aime beaucoup ton texte et la chute aussi
    bises poète et merci de ton partage
    @micalement
    je n’ai pas pu remettre le v*** il est resté enregistré lui

  3. Momoka 2 années Il y a

    Espiègle à souhait, voilà un charmant poème, gentiment primesautier, plein de fraîcheur avec sa chute bien marrante 🙂
    Merci pour ce beau partage.
    Amitiés.

  4. Sentimentic 2 années Il y a

    Le voyeur a été vu !!!! et, du gigantescabeau, la chute a été rude… mais amusante… pour le lecteur !!!
    Quelques petits problèmes de pieds. Il faudreait que tu choisisse entre le 6 ou le 7 !!!
    Amicalement.

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Phasellus leo. libero risus. consequat. adipiscing Lorem at amet, nec Donec velit,