Eau d”Erb Ventilées

Les glyphes de ma main,
M’ont dévoilé ce matin,
Narrations de coloris anciens,
Enfouis sous l’herbe de mon chemin.

Ainsi,elles me disaient,
Que rien ne séparerait,
Deux histoires au phare,
Une lune,déclinées sur un grimoire.

Deux aventures distinctes.
Deux mots d’étreinte.
Éternelle sera lumière,
Sous un saule,liane de l’hier.

Demain sera tendre.
Et mes mains cendre,
Du papier brûlé de mon passé,

Nos paroles aux visages,
Une romance.
Saisiront l’avenir,ces espoirs aux virages de pentes.
Réunis,à deux aux adjectif de l’errance,

Une ligne droite sur la feuille.
Un chemin fragile sur la marge,

Tant de choses à conter.
Mes songes irrationalités,
Une caresse,une plume.

Alors aux caractères basculées,
Sous un hiver immortel.
J’irai d’un pas liés,
T’écrire que tu es belle.

Ton regard frêle,
Où j’émergerai peut être,
Une nuit,câlines lettres.
Amour singulier à son éveil,

Quelques mots pour t’avouer.
Te dire combien est vrai.
Mélancolie contemplatrice.
En mon âme narratrice.

  • Vues1455
  • Aime1
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ipsum pulvinar quis, commodo Donec et, massa odio mattis justo leo.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account