Du Liht_8 Phc Ilu

mono flixsteloxn

Allongé dans l’herbe,le soleil d’une nuit s’effondre.

Derrière nous,un Décembre, nflorescence des reves essences d’ecumes.

J’aperçois,là-haut sur un calques,un couple d’oiseaux en naissance ,

Le coucher d’un astre,aux couleurs verts,puisse à mes émotions répondre.

Plongé d’eau ciel,sur mon visage la pluie et mes rêves sourient.

A tant à demain,d’un avenir de fluotes lettres.

En mon espace,au milieu d’une vallée,un vaisseau atterrit,

Tu descends,sur la passerelle du temps,tu me tends la main.

J’embarque à l’or d’un soir d’hiver,

En direction de l’inconnu vers ton ailleurs,ton univers.

A la vitesse d’encre,l’accord d’une teinte,ma ligne itinérante.

Tu deviens ma protégée.

Petite silhouette en chaussettes.

Notre lunes étoile,un paysage multicolore,un cascade de vers .

À l’éclat de la mer,sur le rivage de ta terre,je m’endors sur son coeur.

Le vent,décolle des ballons avec nos mots au dedans.

L’ornement mélodique en un sommeil cosmique.

A travers la forêt,je découvre l’amour de l’autre,pour toujours délivré.

Au ciel de velours je vois les arbres danser.

L’odeur du soir accourt,l’arôme délicat alcoolise mes pensées.

J’entends ton murmure,m’éveille du sommeil,se dépose sur ma joue un baiser lent.

Nous marchons dans les pintes de brumes d’aventures.

Les rires des enfants,des fleurs crayons. Et dans la laine d’une douceur,tu peux t’étendre.

Je partirais bien te retrouver en ce parc,mon adorée.

Mon âme Terrienne.

Sur tes lèvres,la trace d’une encre soir,le coloris revelé de notre histoire.

S’élève la beauté,en ta compagne,nuit.

Je m’évade dans mon café.

  • Vues1257
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

adipiscing sed id Aliquam quis, sem, in sit ut risus

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account