Drôle d’oiseau

Drôle d’oiseau

Coucou ! L’entendez-vous cet oiseau sans vergogne
Qui revient au printemps nous pousser son refrain,
Qui voudrait nous surprendre en gentil boute-en-train
Quand il fait dans les nids la cynique cigogne.

Coucou ! Fichtre ! Et toc toc ! C’est le pivert qui cogne ?
Oh ! La dupe nounou qui lors ne veille au grain,
Le dodu nouveau-né, de son arrière-train,
Vire illico ses œufs qui le mettent en rogne.

Coucou ! Pauvre oisillon, si jeune abandonné,
Puisque sitôt pondu, tel quel, sitôt donné ;
Mais qui, qui donc t’appelle ? Et si c’était ton père,

Coucou ! C’est dans les bois que je l’entends chanter,
C’est la première fois, aussi je désespère,
Car sans un rond en poche on peut bien déchanter.

  • Vues3067
  • Aime5
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. ATROS 2 ans Il y a

    Drôle d’oiseau mais belle plume.
    Amitié

    • Auteur
      brunot 2 ans Il y a

      Bonsoir Atros

      J’ai voulu donner un petit côté fable à ce sonnet

      Amitié

  2. Auteur
    brunot 10 mois Il y a

    Et drôle de printemps

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

nunc vulputate, at vel, neque. justo elit. commodo et, risus.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?